Actualité

Netflix consomme 15% du trafic internet mondial

C'est le résultat assez incroyable d'une étude qui vient d'être publiée.

Surveiller notre consommation en données mobiles par exemple fait partie de notre quotidien. Quelle application consomme le plus ? Comment l'optimiser ? ... etc.

Mais à l'échelle mondiale, nous ne nous sommes jamais réellement posé la question de savoir qu'est-ce qui consomme le plus d'internet, filaire et mobile. Et bien nous avons déjà un élément de réponse, en tout cas pour l'une des marques les plus populaires au monde.

Selon une étude, The Global Internet Phenomena Report de la société de bande passante américaine Sandvine, Netflix à lui seul consomme 15% du trafic internet à l'échelle du monde.

Il est clair que notre consommation de vidéos augmente de jour en jour. La vidéo étant l'un des contenus les plus énergivore, la consommation globale de ce type de contenu et de 58%.

Ce qui est encore plus impressionnant, c'est qu'un seul service, représente à lui seul quasiment la moitié de cette consommation en vidéo. Et d'une manière générale, aucun service toutes catégories confondues ne consomme plus de bande passante que Netflix.

Ce qui encore plus incroyable, d'un point de vue technique en tout cas, c'est que cette consommation pourrait être trois fois plus importante si Netflix n'optimisait pas de manière aussi efficace ses contenus.

D'ailleurs, et à titre de comparaison, Sandvine s'est amusé à comparer la consommation de différents services de diffusion pour un même type de contenu. Un film de 2 heures a été pris pour étalon dans sa qualité standard et en haute définition. Sur iTunes par exemple, ce film pèse 1,86 Go en qualité standard alors que sur Netflix, il ne pèse que 459 Mo pour le même résultat. Impressionnant !

Aussi impressionnants que ces chiffres puissent être, Sandvine considère que cela n'est pas normal, avec toutes les implication que cela suggère notamment par rapport à la consommation en énergie et ses répercutions sur l'environnement par exemple. Sachant qu'aux états-unis aux heures de pointes, Netflix peut représenter jusqu'à 40% du trafic internet du pays.

D'autant plus que ces chiffres continuerons d'augmenter, d'une part avec le nombre d'abonnés mais surtout avec la consommation de contenus en 4K, plus lourds, et qui ne représentent qu'une part infime de la consommation actuelle, cette technologie étant amenée à se démocratiser encore et encore.

D'autres chiffres en bref toujours selon cette étude : Pour les autres types de consommation, la navigation web représente 17%, les jeux 7.8% et ne cessent eux aussi d'augmenter, et enfin les réseaux sociaux représentent 5.1% de ce trafic.