Actualité

Dossier spécial : Technologie et automobile

Technologies embarquées, électronique de pointe, voitures électriques et autonome …etc. Les innovations les plus pointues font aujourd’hui partie intégrante du secteur de l’automobile. A l’occasion du salon international de l’automobile de Paris, Webstar Electro partagera avec vous pendant toute la durée de l’évènement tout ce qui gravite autour du sujet.

[MISE À JOUR DU 09/10]

Peugeot E-Legend Concept : Rétro, Innovante ... la claque du Salon

Avec cette reprise aussi rétro que futuriste de la légendaire Peugeot 504, la marque au lion a réussi à focaliser une grande partie de l'attention portée aux concept cars durant le salon.

On ne peut en effet être insensible à la majestuosité de ce bolide. A la fois nostalgique mais également extrêmement porté sur l'avenir, Peugeot a fait mouche à tel point qu'après l'avoir contemplé ou juste regardé les spots diffusés, plusieurs observateurs on lancé diverses pétitions afin qu'une production industrielle soit lancée pour l'E-Legend.

Bien qu'ultra moderne, l'extérieur du véhicule reprend les codes qui ont fait le succès de la 504, avec par exemple un pare choc en métal, et nous renvoi effectivement dans le passé, mais une fois à l'intérieur, c'est tout autre chose !

À bord, l'E-legend reprends les matériaux nobles mais très modernisés, du velours pour les sièges, et un sol en bois du plus bel effet. Pour tout le reste c'est du 100% digital et électrique ... ou presque.

Le volant en forme d’hexagone disparaît dans le cockpit une fois que l'auto pilot est enclenché, ce qui permet de dégager la vue sur un écran géant ... de 49 pouces !!

L'écran se prolonge même sur les portières avec pour effet une immersion complète et il se pilote soit depuis des commandes entièrement tactiles, soit via un assistant personnel vocal intégré.

Sous le capot, l'E-Legend est tout aussi impressionnante. Moteur 100% électrique qui développe ... 462 chevaux et qui va de 0 à 100 km/h en ... moins de 04 secondes !!!

Il est d'une autonomie annoncée de 600 km, et se charge par induction. Vous savez comme pour certains smartphone .... pas besoin de brancher la voiture donc, il suffit de la positionner au dessus d'une borne de recharge installée au sol !

D'une manière générale, ce concept est une véritable merveille, pour laquelle les visiteurs se sont rué afin de pouvoir l'approcher de près.

Renault EZ-Ultimo : le mini bus de luxe futuriste

Une immense berline entièrement automatisée, électrique, autonome et qui cible une clientèle résolument haut de gamme, voici les ingrédients qui ont fait la raison d'être de ce véhicule-robot au design et fonctionnalités futuristes.

Après EZ-GO pour les transports en commun, EZ-PRO pour les services de livraison, Renault complètement cet univers avec cet EZ-Ultimo. Orientée clientèle de luxe, VIP, patrons, hôtels de luxe ou compagnies aériennes, afin d'offrir une expérience utilisateur différente à leurs clients les plus fortunés.

En terme de dimensions, elle mesure 5,80m de long, 1,35m de hauteur de toit, et un empattement immense de 3,88m. l'accès à bord se fait via une porte papillon latérale automatisée avec une partie haute vitrée.

L'intérieur est impressionnant, il est orné de matériaux tels que du marbre, de parquet, et cuir. Les bagages se rangent dans un compartiment spécial à l'arrière accessible depuis l'extérieur du véhicule, et les batteries se trouvent sous le plancher.

Pour ce qui est du confort, les hôtes disposent de connectivité WiFi, de socles de recharge sans fil pour smartphones, d'une tablette qui permet de commander une multitude de services comme une conciergerie par exemple. Sinon, l'intelligence artificielle embarquée projette sur un pare brise entièrement teinté (toute les vitres le sont d'ailleurs) des contenus multimédia (audio, vidéo .. etc) sélectionnés et édités en fonction des centres d'intérêts des passagers (!!!). D'autres informations sont également projetées comme par exemple la durée du trajet mais aussi les différents centres d'intérêt sur le parcours.

Pour ce qui est du moteur, Renault n'a pas été très disert sur sa configuration. Il est clair cependant qu'il s'agit d'un moteur totalement électrique placé sous l'essieu avant, alimenté par des batteries placées sous le plancher et rechargeable par induction.

Le véhicule est quant à lui totalement autonome, sans poste de conduite, capable de gérer la distance avec le véhicule qui le précède, de rester sur la voie, de changer de file, et de tourner seul à une intersection. EZ-Ultimo est également capable de de se mettre en position de sécurité en cas d'accident.

Il est également doté d’un châssis à quatre roues directrices et de suspensions actives qui permettent de relever la carrosserie de plusieurs centimètres lorsque le véhicule est en mouvement, pour faciliter par exemple les passages sur les ralentisseurs.

Audi e-Tron : Audi lance définitivement son offensive sur l'électrique

Audi, avec l'e-Tron, rejoint ses autres camarades allemands Mercedes et BMW dans son offensive dans le secteur de l'électrique notamment contre Tesla.

Bien que le dernier à pénétrer le marché, Audi sera le premier à mettre ses modèles sur celui-ci. Celui-ci se présente comme un SUV taillé pour les voyages au long cours, fort de ses 95 kWh (soit 5 kWh de mieux que la Jaguar I-Pace), ses quatre roues motrices, son couple de 561 Nm, sa puissance de 360 ch (valeurs qui atteignent 664 Nm et 408 ch avec le boost mode) et son autonomie de 400 km

Long de 4,91 m, soit 8 cm de moins que le Q8 et 14 de moins que le Q7 et 25 de plus que le Q5, l'e-tron peut accueillir 5 passagers tout en préservant un espace de chargement de 660 litres, valeur qui peut grimper à 1 725 litres quand on rabat les sièges arrière. L’intégration des packs de batterie li-ion (au nombre de 432, réparties en 36 modules de la taille d’une boîte à chaussures) entre les deux essieux assure un plancher - presque - parfaitement plat, contrairement à ce que l’on observe avec le Mercedes EQC dont le tunnel central obère l’habitabilité. Le volume disponible situe l’Audi dans la très bonne moyenne des SUV familiaux qui par chez nous carburent quasi-exclusivement au gazole, et dont il va maintenant falloir convaincre une partie de la clientèle des bienfaits de l’électro-mobilité.

A cette fin, Audi a mis au point un écosystème dont le principal point fort est le réseau de charge rapide Ionity. Fruit d’un partenariat entre les groupes Volkswagen (donc Audi), BMW, Daimler et Ford, celui-ci comptera en fin d’année quelques 200 stations de recharge réparties à travers l’Europe, l’objectif étant de doubler ce nombre à l’horizon 2020, avec une interdistance maximale de 120 km entre deux stations. Audi annonce pour l’e-tron une charge rapide qui atteint la valeur assez fulgurante de 150 kWh, ce qui permettra regagner 80% d’énergie en une demi-heure ! De quoi envisager sereinement les grands trajets, et rassurer ceux qu’inquièterait une consommation électrique assez élevée de 23,7 kWh/100 km, quand une Jaguar I-Pace se contente de 19,1 kWh/100 km.

L’aérodynamique est une donnée-clé pour un véhicule électrique, et l’e-tron revendique un joli 0,27 quand il est doté de ses rétroviseurs-caméras optionnels (compter environ 1 200 €). Les images sont renvoyés dans des écrans OLED parfaitement intégrés aux contreportes, et contribuent à faire de l’habitacle une référence en matière de design. C’est à mon sens l’un des plus beaux – voire le plus beau – de la production automobile actuelle : finition, design, matériaux, c’est le sans-faute !

Par ailleurs, la marque aux anneaux rappelle que le réseau européen compte aujourd’hui 65 000 stations de charge ouvertes au public et que 80% d’entre elles seront accessibles à ses clients via une simple carte e-tron Charging services. Une charge complète prendra 8h30 sur une borne 11 kW, et 4h30 sur une 22 kW (la puissance des bornes Belib’ à Paris, par exemple).

Il est déjà possible de passer commande de l’e-tron, dont le tarif de lancement en Allemagne s’établit à 79 900 €. Les premières livraisons interviendront en fin d’année, le temps que l'usine belge qui produit l'auto monte en cadence. Audi prend le soin de préciser que l’e-tron n’est que la première partie de son offensive électrique. L’objectif est de proposer 10 modèles 100% électriques à l’horizon 2025. D’ici 2020 apparaîtront ainsi une e-tron sportback, une e-tron GT, ainsi qu’une berline compacte. Dur pour Elon Musk et Tesla !

Nouvelle SEAT Ateca : Total équipements

Présent à Paris, le nouveau SUV de la marque espagnole embarque dans version Cupra tout ce qui se fait de mieux en termes d’équipements chez le groupe Volkswagen.

- Le système Keyless go : En se démocratisant de plus en plus de nos jours, ce système permet une ouverture et un démarrage sans clefs plus que pratique.

- La recharge par induction : plus de soucis pour ne plus tomber en panne de batterie sur son téléphone. La recharge sans fil est proposée de série (Pour les téléphones compatible).

- L’amplificateur de signal GSM

- Le Virtual Cockpit qui offre un combiné d’instrumentation entièrement numérique.

- Le park assist avec caméra 360°

- Un châssis piloté avec différents mode de conduite.

- Système multimédia full link 8 pouces compatible Android Auto et Car Play.

Valeo se lance dans l’électrique … Low Cost

Le célèbre équipementier qui fournit nombre de marques automobiles en pièce détachées et autres composants se lance dans la conception de véhicules. Ou du moins au travers de ce concept électrique, Le Proto, présenté au salon de Paris.

L’idée est également de présenter un véhicule très « abordable » par rapport à ce qui se faisait dans la catégorie. Il faudrait compter dans les 7500 euros pour un voiture animée par un moteur électrique basse tension de 48V.

Ce dernier ne développe que 20 chevaux pour un poids total de la voiture de 600 kg.

Ce qui est également intéressant pour ce véhicule destiné à une utilisation urbaine voir périurbaine, c’est qu’il dispose d’une batterie de 14kWh promettant une autonomie appréciable de 100km et que la récupération d’énergie s’opère au freinage et au levé de pied. Lors de tests effectués par la marque, ce deux places a parcouru 4 tours de périphériques parisiens soit …. 157 km. Ce qui a même étonné les concepteurs.

Ce véhicule qui n’a pas vocation à entrer dans une phase de production industrielle, a pour principal objectif de montrer que l’on peut fabriquer des véhicules propres abordables, accessibles à tous.

Nouvelle Mercedes GLE : Technologie, Autonomie, Ecologie

La nouvelle merveille de Mercedes vient batailler dans le segment des Audi Q7 et autres BMW X5. Focus sur les innovations technologiques majeures de ce mastodonte.

Le tout digital

La Mercedes GLE intègre une planche de bord 100% digitale avec deux écrans de 12 pouces chacun, l’un entièrement tactile !! Tout cet équipement arrive également avec un affichage tête haute et un système de commande par gestes.

Sans oublier le système de guidage vocal avec assistant intégrée présent déjà sur la Classe A.

Autonomie et aide à la conduite

La GLE embarque également toute une panoplie de systèmes d’aide à la conduite.

Un détecteur d’embouteillages est présent, fonctionnant grâce au régulateur de vitesse et de distance intégré actif Distronic, une caméra et un radar, il est capable d’anticiper un embouteillage grâce aux informations fournies par le GPS connecté à l’info trafic, et est capable de prendre le relais du conducteur dans une sorte d’auto pilote jusqu’à 60 km/h. Il peut également redémarrer si le véhicule s’immobilise.

Sur les routes à plusieurs voies, un assistant directionnel propose une fonction permettant de faciliter le passage des véhicules d’urgence, le véhicule colle au maximum sur le bord de la voie.

Réduction des émissions de Co2

La GLE est équipé d’un moteur de 6 cylindres de 357 ch. Un monstre de puissance donc mais équipé d’une technologie 48 V basse consommation qui permet une récupération d’énergie au freinage. Le tout ayant pour objectif d’abaisser le taux des émissions en dioxyde de carbone et de réduire les passages à la pompe.

Mais tout cela à un prix. Le GLE est annoncé à un prix de 69 000 €.